Dons pour l'association Dark Skies Radio

Amount: 

 

 

 

 

Pouvez-vous retracer rapidement l’histoire du groupe, pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Nous avons sorti un EP autoproduit en novembre 2011. Nous voulions commencer par un enregistrement court. Quatre titres suffisent pour présenter le groupe, en attendant un premier album complet. Le travail d’enregistrement a permis d’apprendre à nous connaître au sein du groupe, de "tester la machine" et d’avoir rapidement un aperçu du style de Detoxed. À part Laurent Py et moi qui nous connaissions depuis plus longtemps, nous nous sommes tous rencontrés à l’occasion de la formation du groupe et cela fait cinq personnalités très différentes. Quand j’ai commencé à chercher des musiciens pour monter ce projet, je m’étais donné pour défi de mettre en place en un temps record un groupe solide, aux ambitions pro, et au sein duquel tout le monde se ferait plaisir à composer une musique pleine d’énergie, fun à jouer et très spontanée, des morceaux qui te boostent autant sur CD qu’en concert. Sur ce point, l’objectif est atteint; l’énergie est là, et bien là ! et ce n’est que le début !

 

Question classique : quelles sont vos influences musicales ?

J’écoute du Metal depuis plus de vingt ans maintenant, j’ai donc été influencé par les différentes tendances : Heavy, Thrash, Death, Black, Metal Progressif, Gothique, etc…

Le groupe qui m’a fait commencer la musique est sans conteste Metallica.

Et puis j’ai traversé diverses périodes. Quand je compose, le style qui me vient le plus spontanément est une sorte de Thrash/Death Mélodique.

Ma manière de composer a beaucoup évolué depuis mes premiers projets jusqu’à maintenant. Avec Kalisia, je travaillais sur des structures très complexes et très progressives. Avec Eilera, j’ai eu l’occasion de beaucoup réfléchir à la manière de construire une chanson, au sens "pop" du terme, et de travailler sur des arrangements riches et expérimentaux.

Avec Detoxed, j’aime l’idée de composer très vite, d’utiliser les idées qui me viennent spontanément et en faire très rapidement le squelette d’une chanson. Le style que je me suis construit avec le temps ressort naturellement.  L’inspiration est là, pas besoin d’aller chercher très loin. Je considère que j’ai suffisamment "réfléchi" sur la musique, pour ne plus avoir besoin de le faire pendant quelques temps encore !

David et Laurent ont une manière de composer assez différente. Je les soupçonne de réfléchir, eux ! Et c’est de la triche !! (rires) mais du coup, on est complémentaires, en quelque sorte.


En termes d’influences, nous avons chacun nos préférences, mais nous avons quand même pas mal de groupes de référence en commun.

En ce qui me concerne, les groupes qui m’ont le plus influencés sont Metallica, In Flames et Strapping Young Lad.

 

Question tout aussi classique : de quels sujets traitent les textes de vos chansons ?

Laurent écrit les textes. Il s’agit de textes qui lui sont très personnels, inspirés par ses conflits intérieurs, ses réflexions sur les relations humaines, sur les épreuves de la vie, ses coups de colère, les efforts à faire pour surmonter ses déceptions et avancer coûte que coûte.

 

Si je pose la question précédente, c’est parce qu’à première lecture - rapide - des paroles des morceaux, de leur titre, et compte tenu de la page centrale du livret, on peut avoir l’impression d’un groupe engagé et/ou qui veut pour le moins faire passer un message, est-ce le cas ?

Un groupe engagé est un bien grand mot… avec une connotation politique. Ce n’est pas ce qui nous motive. S’il y a un message, il passe avant tout par la musique. Il s’agit avant tout de passer un bon moment en concert et de se défouler sur une musique énergique. On tient à donner tout ce qu’on a dans les tripes à nos concerts et faire passer un bon moment au public.

À mon avis, pour qu’un chanteur se donne à fond, c’est mieux qu’il écrive lui même ses textes, qu’il se reconnaisse dedans et puisse les "hurler" avec conviction en assumant complètement ce qu’il raconte, sans réserve ni retenue. Laurent est l’auteur des textes et donc de ses opinions, de ses idées, sa personnalité en ressort. Pas dans le but de "revendiquer" quelque chose, mais dans le but de "s’exprimer". Alors forcément, il aborde les sujets auxquels il est sensible, avec son esprit critique, sa foi et sa philosophie mais ça n’en fait pas le porte-parole d’un groupe engagé.

 

Quels retours avez-vous eu sur l’Ep "It was written in blood" ?

Nous avons eu d’excellents retours de la presse, de la part des principaux magazines nationaux et des webzines. Beaucoup sont curieux d’entendre notre premier album complet. Sur l’écoute de ce CD nous avons été sélectionnés pour participer au Metal Battle à Paris. Le nom de Detoxed commence à circuler.

 

Un album va-t-il bientôt sortir ? Avez-vous des contacts avec un label ?

Nous travaillons sur de nouvelles compos en vue d’un album. Mais sa sortie n’est pas encore à l’ordre du jour. Quelques labels se sont manifestés, mais rien de concret n’est encore envisagé.

 

Vous avez participé au Metallian contest 2012, vous n’avez – hélas – pas gagné (si j’ai bien lu les nouvelles) mais pensez-vous en avoir déjà tiré quelque chose ou en tirer quelques choses à l’avenir ?

Tu as bien lu, c’est Lord Shades qui a été sélectionné. Mais, pour nous, l’expérience a tout de même été très enrichissante. L’occasion de jouer devant un public nouveau. C’était la première fois que Detoxed jouait à Paris. Nous avons pris beaucoup de plaisir sur scène et nous avons eu un très bon accueil du public. Excellente ambiance entre les groupes aussi, nous avons fait de bonnes rencontres.

 

Hormis le Metallian contest, avez-vous pu donner des concerts en dehors de votre région ? Quels sont vos projets en la matière ?

Pour le moment nous avons surtout joué sur Montpellier, histoire de nous rôder à moindre frais. Il nous faut maintenant faire connaître Detoxed dans un rayon plus large. Tout reste à faire ! Les prochaines dates seront certainement à la rentrée de septembre.... À suivre.

 

D’une manière générale, quels sont vos projets à court, moyen et long terme ?

Là où nous en sommes, il nous faut à la fois travailler sur de nouvelles compos, rechercher des partenaires et faire des concerts... voilà ce qui va nous occuper pour les mois à venir. Pour le long terme, repose-moi la question dans un an !

 

Cette interview est terminée, pouvez-vous conclure par un petit mot pour vos fans et pour ceux qui vont vous découvrir via Darkskies radio ?

D’abord, merci à toi pour cette interview. J’y ai répondu avec plaisir. J’espère que les auditeurs et lecteurs de Darkskies radio apprécieront notre musique ! À suivre sur www.detoxed.fr. En espérant vous retrouver un jour à un concert de Detoxed !

 

Les sites du groupe :

http://www.detoxed.fr/  ,

http://www.facebook.com/DETOXEDband  ,

http://www.myspace.com/detoxedband